Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’amour est le dynamisme de l’art

23 Janvier 2015, 14:43 Citations etc

L’amour est le dynamisme de l’art. Tu crées parce que tu aimes ce que tu fais, ce que tu es, le monde qui t’entoure… C’est seulement si tu aimes que tu peux créer. L’art pour moi ne fait que parler de l’Amour.
Makoto Fujimora, peintre, dans le magazine Prier 07-2012

 

et quelques autres citations sur l'art, l'amour, la création, la vie...

 

Créer une peinture, c’est une expérience phénoménale, colossale, au sens où c’est l’homme qui invente, comme la nature invente.
Roberto Matta (1911).

Le lien légendaire entre la folie et l’art s’est trop souvent changé en un raccourci romantique. Le délire ne déclenche pas la peinture, et l’inverse n’est pas plus vrai. La création demande de la force. L’idéal du peintre n’est pas Van Gogh, s’il n’avait pas mis fin à ses jours, il aurait fait des tableaux plus extraordinaires encore. L’idéal, c’est Velasquez, Picasso, qui ont construit une œuvre et une vie en même temps. Pourquoi un artiste n’aurait-il pas droit, lui aussi, à l’équilibre.
Gérard Garouste (avec Judith Perrignon) L’intranquille, autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou (2009)

Buffon l’a dit, le génie, c’est la patience. La patience est en effet ce qui, chez l’homme, ressemble le plus au procédé que la nature emploie dans ses créations. Qu’est-ce que l’art, Monsieur ? C’est la nature concentrée.
Balzac (1799-1850), Les illusions perdues.

Stravinsky dit, lors d’une interview, que la création ressemble à un processus biologique : lorsqu’il compose, il a tantôt le sentiment d’être un cochon à la recherche de truffes, tantôt une huître fabriquant une perle. Parfois même, avoue t-il, la salive lui coule de la bouche sous l’effet des sons et des accords qu’il est en train de noter.
Nina Berberova, C’est moi qui souligne.1972

Le problème de la création picturale n’est ni technique, ni même esthétique. Il est plutôt d’ordre éthique et philosophique.
D’après Nicole Vandier Nicolas, Art et sagesse en Chine. (1967)

La moindre herbe a sa nature, la moindre plante a son esprit. La manière dont les branches poussent, dont les feuilles se forment, dont les fleurs s’éveillent, s’ouvrent, se détournent, s’inclinent ou se fanent, traduit la profonde intentionnalité de la création.
Tang Chih-Ch’i (Dynastie Ming), Humbles propos sur la peinture (vers 1620)

Les tableaux doivent être miraculeux ; à l’instant où l’un est achevé, l’intimité entre la création et le créateur est finie. Ce dernier est un étranger. Le tableau doit être pour lui, comme pour quiconque en fait l’expérience plus tard, la résolution inattendue et sans précédent d’un besoin éternellement familier.
Mark Rothko (1903-1970)

Huit forces soutiennent la Création :
Le mouvement et l’immobilité
La solidification et la fluidité
L’extension et la contraction
L’unification et la division.
Morihei Ueshiba (1883-1969)

Pour les lois de la thermodynamique et de l’entropie, tout ce qui est créé est entraîné tôt ou tard de l’ordre au désordre. Tout finit bien sûr par s’affaiblir et se débiliter, tout ce qui était juste devient faux avec le temps, tout ce qui était beau et lisse se craquelle… Mais au lieu de nous en affliger, nous devrions voir là la sagesse primordiale de la création qui ne nous livre pas une fois pour toutes un réel achevé, parfait et durable, mais nous invite en permanence, dans le respect des lois ontologiques et des structures d’un ordre de l’amour, à réactualiser, à remettre à neuf ce qui s’étiole, à réinventer des contenants et des contenus, à faire que soit neuf ce qui était hier usé, que soit étincelant ce qui était hier terni. Nous sommes en permanence nécessaires à la création quotidienne du monde. Nous ne sommes jamais les gardiens d’un accompli mais toujours les cocréateurs d’un devenir.
Christiane Singer, Où vas-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?(2001)

commentaires

Haut de page