Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nus empruntés

5 Novembre 2010, 09:35 Codes d'accès aux images

Fondation Veeska : Adam et Eve sous serre

Fondation Veeska : Adam et Eve sous serre

Adam et Eve, et d'autres nus, profanes, délicieux, amours et jolies femmes des siècles passés. Projetés dans des lieux contemporains. Pas n’importe quels lieux : parkings, bords de route, casses, démolitions. L’effet de choc et de contraste est-il simplement facile, ou porteur d’une signification ? J’ai une propension à photographier les lieux sans attraits comme il en abonde en banlieue, ou des lieux en mutations, ruines, chantiers, etc… J’observe avec une curiosité étonnée ce qui paraît moche, triste ou en voie de disparition. Derrière toute cette laideur, je vois le temps qui passe, brassant chaotiquement des matières, des formes et des couleurs, succession de tableaux, de sculptures et d’installations aléatoires qui m’impressionnent souvent autant que des œuvres muséales. Chacun de ces lieux anonymes est imprégné de toutes les histoires, les vies des personnes qui les ont habités ou fréquentés, vies anonymes elles aussi, avec leurs routines mais aussi leurs émotions et leurs bouleversements. Ces photos que je fais, si elles existent encore dans cent ans, seront des photos anciennes comme j’aime en regarder aujourd’hui. Elles paraîtront peut-être pittoresques. Pourquoi y mettre ces nus jolis et décalés ? Leur beauté fragile et souriante, ignorante de son déplacement, sont comme des anges gardiens dans le tristounet du réel. C’est un premier point de vue. Mais elles expriment aussi la violence de ce réel à laquelle notre âme toute nue est sans cesse exposée. C’est une souffrance, et en même temps, ça a quelque chose de joli et de drôle. Rien n’est simple.

 

Voir l'album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page